Le téléphone fixe n'est pas mort

Alors que le nombre d’abonnés mobile explose, le fixe poursuit sa décrue. Le nomadisme est entré dans les mœurs.

IMG 8325
Les utilisateurs téléphonent sur leurs mobiles, c’est un minimum. Mais ils consultent leurs emails, synchronisent leurs agendas, accèdent à l’annuaire de l’entreprise et, de plus en plus, consomment des applications métiers (applications pour les forces de ventes, les services techniques, la finance…).

Logé au creux de la main, le Smartphone rend de multiples services aux utilisateurs. C’est devenu le couteau suisse des salariés.

Toujours plus connecté (en 3G et bientôt en 4G), toujours plus puissant (équivalent aux PC d’il y a 10 ans), toujours plus utiles (applications pro/perso), le mobile détrône indéniablement le fixe.

Alors quand va-t-il définitivement l’enterrer ? Pourquoi disposer encore en entreprise d’un outil vieillissant, peu ergonomique et peu évolué ?

Vendredi 6 juillet 2012, près de 26 millions d’abonnés mobiles Orange sont coupés du monde pendant quasiment 12 heures pour les plus atteints. Cette panne de HLR, soit disant « rarissime », a pourtant bel et bien eu lieu.

 

Vers quoi ce sont rabattus les utilisateurs pour téléphoner ? Je vous le donne en mille : le fixe. Le téléphone fixe est encore ce qu’il y a de plus fiable pour un besoin basic des entreprises : téléphoner. Indéboulonnable sur la disponibilité, il l’est aussi sur la qualité.

La traditionnelle question « Je ne t’entends pas, puis je vais t’appeler sur le fixe » met parfaitement en relief les déficiences du mobile : qualité de la voix, coupures et parfois encore, des tarifs plus élevés.

A ces problèmes techniques se rajoutent des fonctionnalités inexistantes et pourtant indispensables au bon fonctionnement des entreprises : conversation à trois, filtrage patron/secrétaire… Certes, la révolution mobile se mène à un train d’enfer et l’outil se bonifie chaque jour un peu plus.

Mais avez-vous ressenti une hausse de la qualité ces dernières années ? Au contraire, la qualité se dégrade peu à peu. Alors un conseil, ne jetez pas encore votre plate-forme de téléphonie fixe. Entretenez la et faites la évoluer vers la ToIP et les Communications Unifiées. Elle demeurera encore pour longtemps un avantage concurrentiel certain.

Pascal Brisset.
Directeur Marketing

 

Actualités vue par Ilexia

  • Default
  • Title
  • Date
  • Random
load more hold SHIFT key to load all load all